Centre de santé au Cambodge – 2009

November 2nd, 2011

Au Cambodge, le système de santé a une mauvaise réputation. Aidés par des Organisations Non Gouvernementales (ONG), certains centres de campagnes essayent de restaurer une confiance entre le personnel médical et la population.

Reportage réalisé avec la collaboration du GRET.

 

Photo :  le centre de santé de Trapend Andeuk, dans la province de Takeo, Cambodge, 2009.

Le mari nettoie la salle d’opération où sa femme vient de délivrer leur premier enfant. Il se saisit du placenta et va l’enterrer près d’un arbre. Il est 5 heures du matin et le centre de santé de Trapeng Andeuk, dans la province de Takeo, accueille une nouveau-née.

 

Photo :  Le nouveau père transporte sa femme dans une pièce au calme après la naissance de sa fille. Trapeng Andeuk, Cambodge, 2009.

Huit personnes travaillent ici : infirmières, sages-femmes et des étudiants en formation. Les bas salaires (30$ par mois) distribués par le gouvernement au personnel médical est insuffisant pour nourrir une famille. Bien souvent, les infirmiers installent un cabinet privé ou tombent dans la corruption afin de survivre. Les patients doivent alors glisser quelques riels (monnaie locale) dans les poches des blouses blanches afin d’être bien traité.

 

Photo :  Une infirmière vérifie la température d’un enfant. Trapeng Andeuk, Cambodge, 2009.

L’ONG française GRET a mis en place un programme d’assurance santé et travaille avec les centre comme celui de Trapeng Andeuk. La population paye une assurance à bas prix que le Gret transfère aux centres. En retour, les responsables médicaux s’engagent à améliorer l’hygiène, combattre la corruption et à ouvrir 24 heures sur 24. Les infirmiers et les sages-femmes reçoivent un salaire et Kouch Ny, directeur du centre de Trapeng Andeuk, reçoit 60 dollars par mois.

Dans ce district, 10800 personnes ont souscrit à l’assurance santé, soit 10% de la population.

 

Photo :  La mère se repose allongée sur une natte près de sa fille.

Afin de visualiser les 28 images, cliquer ici

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.